Éditorial

Philippe Liotard

Après sa version moins que zéro, qui posait quelques jalons, L’INqualifiable poursuit sa mise en place avec ce numéro zéro. Ces numéros non numérotés sont les étapes, les brouillons rendus publics d’une revue qui se lance.

 

Moins que zéro, ça n’était pas moins que rien zéro, ça n’est pas rien.

 

L’INqualifiable avance. Moins de textes, plus d’images… et un site.
Dans ce numéro zéro, des thèmes se posent là comme autant de stations d’un métro imaginaire: l’esthétique du corps modifié, le bijou, le fauteuil tout terrain, les enfants du camp de régugiés d’Idomeni, le corps de Ron Athey et celui d’une mouche, la perception du spectateur face à des performances où le corps est altéré, les sourires venus de suspensions corporelles, une pièce de Pina Bausch, le corps de la photographe, le pouvoir des Geeks ou l’œil de Charles Gatewood …

Partout où le corps s’expose, s’éprouve, s’équipe, s’exprime, se tient L’INqualifiable.

Vincent Delpeux, Enlarge your monster, 2015

Vincent Delpeux

Enlarge your monster, 2015